srpski  
 
  Contact     Plan du site  
 
 
  Agenda
 
Calendrier
Cinéma
Musique
Arts de la scène
Littérature
Arts visuels
Débats d’idées
Science
Éducation
Francophonie
Archives
   
 
LETTRE D'INFORMATIONS  
 
Facebook
Photos
Vidéo  
 
NOVI SAD  
 
NIŠ  
 
PARIS  
   


 
     
  Débats d’idées
 
 



 
Colonialisme, post-colonialisme

Regards critiques sur des héritages reniés, assumés, controversés 

Jeudi 9 février - 18h
Belgrade, Institut français, Knez Mihailova 31
En serbe, sans traduction.

Cette table-ronde est organisée à l’occasion de la récente publication en serbe de textes désormais classiques de trois auteurs de référence : Michel Leiris (L’Afrique fantôme, Kiša, Novi Sad, 2016, traduit par Sonja Segić), Aimé Césaire (Discours sur le colonialisme, FMK, Belgrade, 2016, traduit par Slavica Miletić et Đorđe Bajazetov) et Frantz Fanon (Peau noire, masques blancs, Mediterran publishing, Novi Sad, 2016, traduit par Olja Petronić).

Ces trois ouvrages diffèrent profondément par leur genre, leur style, leur esthétique, leurs objectifs politiques et sociaux, l’origine de leur auteur, leur période de publication. Pour autant, ils relèvent d’un même esprit de distanciation, de pensée critique et d’opposition intellectuelle à toute forme d’oppression. Ils permettent d’appréhender la genèse et l’expérience du colonialisme, hier, et de porter un regard critique sur des réalités contemporaines, aujourd’hui.

Organisateurs : Institut français de Serbie, Faculté des médias et des communications de Belgrade, maisons d’éditions Mediterran publishing et Kiša de Novi Sad.

Participants : Vladimir Gvozden, Faculté de philosophie de Novi Sad, Adriana Zaharijević, Institut de philosophie et de théorie sociale (Belgrade), Zoran Ćirjaković, Faculté des médias et des communications (Belgrade), Nebojša Berec, historien.

Modérateur : Predrag Šarčević, Radio Belgrade 3




 
Les séries télévisées - L'avenir du cinéma ?

Jeudi 23 février -19h
Belgrade, Cinémathèque yougoslave, Uzun Mirkova 1

Avec : Jean-Pierre Esquenazi, auteur, et Goran Marković, réalisateur
En français et serbe, avec traduction.

Phénomène de société autant que médiatique, les séries ont littéralement explosé sur nos écrans depuis une dizaine d’années. De secondaires, elles sont devenues bien souvent le principal « programme d’appel » de la télévision. Suivies avec passion par toutes les classes et tous les âges de la population, les séries télévisées font désormais partie intégrante de nos sociétés.

Cet ouvrage, premier en son genre, cherche à comprendre ce phénomène culturel et artistique exceptionnel en en présentant les racines économiques et culturelles mais aussi en révélant les mutations qu’’il a entraînées dans le système de production et les modes d’écriture.

À travers de très nombreux exemples, de Star Trek à Six Feet Under, de Mission : Impossible à Sex and the City, sont ici analysées et commentées ces nouvelles formes narratives et esthétiques qui mettent en scène des mondes complexes et s’attachent à révéler des personnalités en prise directe avec notre temps.

Jean-Pierre Esquenazi est sociologue, professeur à l’Université Lyon 3, membre de Marges, auteur de Sociologie des œuvres, Hitchcock et l’aventure de Vertigo, Sociologies des Publics, Mythologie des séries télé. L’ouvrage Les Séries télévisées est publié en serbe chez Clio, traduit par Iva Brdar.

Modératrice : Nevena Daković, professeur de la théorie du film de la Faculté des arts dramatiques à Belgrade.

Organisateurs : maison d’édition Clio, Institut français de Serbie, Cinémathèque yougoslave et Faculté des arts dramatiques à Belgrade

  haut de page           



 
La fabrique de la culture #2

Dialogues franco-serbes sur les arts et les politiques culturelles

Lundi 27 février 2017 - 18h
Belgrade, Institut français de Serbie, Knez Mihailova 31
En français, traduction simultanée en serbe

Après la rencontre #1 animée par Pavle Jovović, artiste plasticien, ancien élève de l’Université des arts (Belgrade) et de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts (Paris), la parole est à Thierry Pariente, directeur et Ubavka Zaric, directrice des études et de la production de l'ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre), et Milena Dragicevic-Sesic, Directrice du Master « management de la culture dans les Balkans » (Université des arts de Belgrade/Université Lyon II)

Les arts, la culture, les industries culturelles et créatives sont aujourd’hui des enjeux centraux pour accompagner l’évolution de nos sociétés, penser la cohésion sociale, agir pour plus de cohésion territoriale. L’indépendance des arts est indispensable et, pour autant, la promotion de la diversité culturelle et linguistique passe également par des politiques publiques de la culture. Les professionnels de la culture français et serbes entretiennent une longue tradition de coopération et nombreux sont les artistes, gestionnaires culturels, professionnels des politiques culturelles en Serbie qui ont eu une expérience en France.
L’Institut français de Serbie avec la « Fabrique de la culture : dialogues franco-serbes sur les arts et les politiques culturelles » propose des rencontres régulières avec des artistes et professionnels de la culture, serbes ou français, intervenant seuls ou dialoguant, catalyseurs pour des échanges renouvelés sur nos pratiques culturelles.
Elles sont ouvertes à toutes et à tous et devraient intéresser au premier chef les professionnels de la culture, artistes, gestionnaires, acteurs culturels indépendants, étudiants en art ou gestion culturelle, acteurs des politiques culturelles…

Fabrique de la culture #2
Points de vue croisés sur l'enseignement des métiers des arts de la scène

Avec Thierry Pariente, directeur, et Ubavka Zaric, directrice des études et de la production de l'ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre),   et Milena Dragicevic-Sesic, directrice du Master « management de la culture dans les Balkans » (Université des arts de Belgrade / Université Lyon II)

  haut de page           



 
La plume et le sang

La violence extrême dans l’histoire mise en perspective par la littérature et les sciences humaines

Mardi 28 février - 18h
Belgrade, Institut français de Serbie, Knez Mihailova 31

Conférence #2 dans le cadre du cycle
Voyage au cœur des ténèbres du Kampuchéa (1975-1979)
En français, sans traduction.

L’Institut français de Serbie, en partenariat avec l’Ecole française de Belgrade, vous invite à un cycle de conférences conduites par Florian Herber, professeur d’histoire à l’Ecole française de Belgrade. Ces conférences sont ouvertes à tous les publics francophones (lycéens, étudiants, chercheurs, public adulte) désireux de mieux comprendre le monde contemporain en analysant, avec le recul nécessaire, les racines de violences passées.

Comment le Kampuchéa, ce petit pays d’Asie, profondément marqué par le bouddhisme valorisant la compassion, a-t-il pu basculer vers la révolution la plus radicale qui ait jamais eu lieu, celle des Khmers Rouges abolissant du jour au lendemain les villes, l’argent, les écoles et même l’amour…

  haut de page